Semi-marathon de Toulouse : Mon test pour le marathon de Lyon

Me préparer à une course officielle me demande une certaine assiduité dans ma préparation.

Une assiduité quant à suivre au mieux mon plan, pour progresser et atteindre mon objectif de course.

Mais comment savoir où j’en suis et si mes objectifs fixés en début de préparation sont toujours d’actualité? Le semi marathon de Toulouse a été ma solution.

Objectif : Tester ma forme et me donner une idée du temps que je pourrai réaliser à Lyon. Avec une moitié de parcours allure marathon et l’autre moitié plus vite (NEGATIVE SPLIT).

Cette course a été très révélatrice car je suis partie sans aucune pression. Juste l’envie de retrouver l’adrénaline d’une course, de courir un dimanche avec du monde pour remplacer ma sortie longue solitaire et aussi de savoir où j’en suis.

Le départ près de l’arche me donne le smile. J’ai mal aux joues tellement je souris. Il faut savoir que depuis le marathon de Barcelone, je n’ai fait aucunes courses sur route (ayant enchainé les blessures).

Le top départ est donné à 09H30 pétante. Je me cale rapidement sur l’allure de 5’27 (un poil plus haut que mes prévisions pour le marathon mais cela reste très sage). Les kilomètres s’enchainent. Je me surprend à ne pas être dans le dur, voir même à discuter avec des coureurs qui passent. La 1ère boucle se finit rapidement et je me dis qu’il serait bien que j’accélère. Ma seconde boucle se déroule aussi bien (mais sans blabla run cette fois) et se finira avec une moyenne de 5’07. Le denier kilomètre s’est fait dans le dur où j’ai donné tout ce que je j’ai pu. Je finis ce semi-marathon en 1h51’35 ». Soit un PR de plus de 20″ sur mon dernier semi.

C’est la première fois que je fais une « course test » en vue d’un objectif de course. Ce semi-marathon a été un test très révélateur. Il m’a rassuré sur mon état de forme et m’a donné une idée de temps que je peux réaliser sur mon marathon. Il m’a permis de me redonner confiance et d’achever ma préparation dans les meilleures conditions.

Je pense que cela fait partie des clés de réussite d’une bonne préparation, et va devenir un incontournable dans les dernières semaines de toutes mes préparation.

Place au repos pour 48 heures. Prochaine étape :LYON!

 

IMG_0393 2

PAROLES DE RUNNEUSE : Le semi de Toulouse est un parcours assez roulant (un seul pont) qui se réalise en deux boucles identiques. Ne connaissant pas la région, et étant dans un bon jour, cela m’a permis de revoir deux fois les mêmes lieux sans lassitude. Mais cela peut avoir un effet soporifique ou ennuyeux pour certains! Détail à ne pas négliger.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s